L’amiante, un problème majeur de santé publique depuis 1997

Longtemps considéré comme un produit innovant grâce à ces nombreuses qualités et possibilités d’ utilisation, l’amiante est aujourd’hui une des matières les plus toxiques au monde. Source de nombreuses maladies, il est l’un des plus graves problèmes de santé de notre époque. Dans cet article nous parlons des problèmes lié à l’amiante.

Qu’est-ce que l’amiante ?

L’amiante est un élément naturellement présent dans l’environnement sous forme de fibres duveteux pouvant être divisés en fils fin et résistants. Il est  destiné à des utilisations industrielles et commerciales. L’amiante pur est un isolant efficace, et il peut être utilisé dans dans la fabrication des tissus, de papier, de ciment, de plastique et autres matériaux pour les rendre plus résistants. Mais quand quelqu’un inhale ou ingère de la poussière d’amiante, les fibres minérales peuvent rester à jamais emprisonnées dans son corps. Chimiquement, les minéraux d’amiante sont des composés de silicate, ce qui signifie qu’ils contiennent des atomes de silicium et d’oxygène dans leur structure moléculaire.

Quels sont les risques pour la santé d’une exposition à l’amiante ?

Les problèmes liés à l’amiante sont nombreux et les personnes peuvent être exposées à l’amiante sur leur lieu de travail, dans leur communauté ou chez eux. Lorsque les fibres d’amiante sont inhalées, elles peuvent rester emprisonnées dans les poumons et y rester longtemps. Au fil du temps, ces fibres peuvent s’accumuler et causer des cicatrices et des inflammations, ce qui peut affecter la respiration et entraîner de graves problèmes de santé. L’amiante a été classé comme cancérogène par le Département américain de la santé et des services sociaux (HHS), l’Environmental Protection Agency (EPA) et le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Selon le CIRC, il existe suffisamment de preuves que l’amiante cause le mésothéliome (un cancer relativement rare du thorax et l’abdomen) et les cancers du poumon, du larynx et des ovaires.  Bien que les plaques aux poumons ne soient pas des annonciateurs d’un cancer, les preuves montrent que les individus atteints d’une maladie pleurale provoquée par l’exposition à l’amiante pourraient courir un risque élevé de cancer du poumon.

Qui est à risque d’une maladie liée à l’amiante ?

Tout le monde est exposé à l’amiante à un moment de sa vie. De faibles niveaux d’amiante sont présents dans l’air, l’eau et le sol. Cependant, la plupart des gens ne tombent pas malades après avoir été exposés. Les personnes qui contractent des maladies liées à l’amiante sont généralement celles qui y sont exposées régulièrement, le plus souvent dans un lieu où elles travaillent directement avec le matériau ou par le biais de contacts environnementaux importants. Depuis le début des années 1940, des millions de travailleurs américains ont été exposés à l’amiante. Des risques pour la santé liée aux fibres d’amiante ont été identifiés chez les travailleurs des secteurs de la construction navale, de l’extraction et du traitement de l’amiante; de même dans les usines de fabrication de textiles en amiante, des travaux d’isolation dans les métiers de la construction et du bâtiment, etc. Les ouvriers en démolition, les enleveurs de cloisons sèches, les ouvriers en désamiantage, les pompiers et les ouvriers du secteur automobile peuvent également être exposés aux fibres d’amiante. Les études évaluant le risque de cancer des mécaniciens d’automobiles exposés à l’amiante lors de la réparation de freins sont limitées, mais les preuves globales suggèrent qu’il n’y a pas de niveau d’exposition sans danger à l’amiante. En raison de la réglementation gouvernementale et de l’amélioration des pratiques de travail, les travailleurs d’aujourd’hui (ceux qui n’ont jamais été exposés auparavant) sont susceptibles de faire face à des problèmes liés à l’amiante moins importants que ceux qui ont été exposés dans le passé.

Anticiper les risques industriels avec le Plan d’organisation Interne et les Plans particuliers d’intervention
Quelle est la marche à suivre en cas d’accident industriel ?