Pourquoi l’audit environnemental est-il important pour les entreprises?

audit environnemental

Développement durable, performance écologique, sécurité… nombreux sont les enjeux qui entrent dans l’audit environnemental. En entreprise, il s’inscrit comme une priorité depuis quelques années déjà. La loi le recommande d’ailleurs. On peut même dire qu’elle l’impose. Pourquoi ? Chaque société, quelle que soit sa taille et peu importe son domaine d’activité, doit de respecter l’environnement et les textes légaux. Quelles sont alors les principales raisons de l’audit environnemental en entreprise ? En fait, il s’agit d’un contrôle des pratiques environnementales en interne et de l’effectivité des projets environnementaux sur tous les plans. Il a donc pour but d’assurer que tous les acteurs de l’entrepreneuriat adhèrent aux principes du développement durable.

Qu’est-ce que l’audit environnemental pour les entreprises ?

L’audit environnemental est un contrôle systématique et régulier du respect des lois et des pratiques environnementales. On peut aussi le traduire par une évaluation détaillée de l’entreprise si elle intègre et applique les règlementations concernant le développement durable. Le système de gestion, la performance écologique, les matériels industriels… tout passe au peigne fin, avec justificatifs à l’appui. Tout doit se rapporter à la protection de l’environnement ou s’y référer. Autrement, des mesures de redressement ou des sanctions s’appliquent. Cette règle a été instaurée en 1993 suivant le règlement CEE n° 1836/93, mais l’application a pris plus de temps. C’est seulement depuis quelques années qu’on remarque les changements.

L’objectif de l’audit environnemental est simple : assurer que chaque organisation, surtout industrielle, participe à la politique de développement durable globale. Il met en évidence les problèmes ou les efforts de chaque entreprise dans ce sens. En plus, il étudie leur impact environnemental. On parle du respect des normes ISO (International Organization for Standardization – Organisation internationale de normalisation en français) et EMAS (écomanagement and audit scheme – système de management et d’audit environnemental en français). En d’autres termes, il sert à mesurer les effets de chaque activité de l’entreprise sur la nature. Cela concerne autant les exploitations économiques, les projets marketing que les produits industriels ou les services. Même les ressources, les matières de base et la main-d’œuvre y passent.

Le principal avantage de l’audit environnemental : la mise aux normes

Comme le respect de l’environnement et les projets écologiques est devenu la norme, les entreprises doivent y adhérer. En effet, l’audit n’est pas qu’un contrôle au sens strict. Il est aussi un système de veille, une aide ou un appui technique. Il a également pour but d’épauler les sociétés ayant des difficultés à se reconvertir dans le vert. En plus, il facilite le passage ou les étapes de reconversion puisqu’il faut du temps pour s’adapter. Il faut trouver les bonnes techniques pour s’habituer aux bonnes pratiques. Il s’apparente donc à une mise aux normes. Bref, tout se fonde sur une question de conformité, c’est-à-dire sur le respect des règlementations en vigueur. 

Cela s’explique par la nécessité d’avoir une Certification environnement pour les industries, par exemple. Dans un premier temps, l’audit vise à détecter les soucis majeurs. Il détermine les points devant être améliorés. Il met en avant les irrégularités ou les activités hors norme. Dans un deuxième temps, il se place comme un conseiller ou une assistance spécialisée dans le domaine environnemental. Ainsi, il propose des solutions pratiques et de nouvelles stratégies pour assurer la mise aux normes. Après un certain temps, d’autres contrôles seront organisés pour vérifier que l’entreprise a suivi, ou non, les recommandations de l’auditeur. 

Marketing et pratiques environnementales nouvelles

L’audit environnemental rentre aussi dans la politique marketing d’une entreprise. Tout le monde sait que la certification ISO 14001 est une valeur sûre pour la publicité, par exemple. Elle peut agir sur la visibilité et sur la notoriété à long terme. Elle peut encore devenir un argument commercial de taille face à vos collaborateurs, à vos clients et même à vos concurrents. Afficher ce certificat sur les emballages apporte alors des bénéfices financiers. Pour les consommateurs, cela témoigne de l’implication de l’entreprise pour l’écologie. Cela prouve qu’elle démontre de l’intérêt à produire des articles de qualité. Donc, elle fait attention à ses acheteurs.

C’est aussi une question de sécurité dans un sens puisque les marchandises industrielles n’ont pas une bonne réputation. L’annotation ISO suffit, par exemple, pour attirer de nouvelles cibles comme les jeunes écolos. Elle est assimilée à une sécurité supplémentaire pour la santé humaine et l’environnemental. De plus, elle décrit le type de management environnemental prôné par une société. C’est comme si tous les risques sur la biodiversité et l’homme avaient fait l’objet d’une étude poussée. Et ce, avant même la conception des produits et la mise en vente. Il ne se limite plus à donner une bonne image de la gestion des déchets ou de l’approche écoresponsable. Il en est la base. Voilà pourquoi l’efficacité des stratégies marketing est un des avantages indéniables de l’audit environnemental.

Les différents types d’audit environnemental en entreprise

Une société peut choisir de réaliser cette évaluation elle-même via une cellule interne. Certains membres veillent donc à ce que les règles environnementales soient appliquées. Une institution externe peut encore s’en charger. Elle peut être désignée par l’État. Cela dépend parfois du type d’audit à exécuter. Il peut être partiel si une anomalie ou un souci est détecté alors que tous les efforts de normalité ont donné leurs fruits. On dit que le contrôle est un audit d’acquisition s’il précède l’appropriation d’un bien (immeuble industriel, terrain, ateliers, usine, etc.). Il est de friche industrielle s’il porte sur une exploitation industrielle donnée.

Enfin, il y a l’audit de gestion des risques environnementaux. Il mesure les risques de pollution et de destruction de l’environnement social et physique. On peut encore citer la norme ISO14001 en exemple. Elle suffit pour définir l’attractivité d’une entreprise puisqu’elle détermine ses valeurs et son approche sur l’écologique. Elle en fait une marque ou une industrie écoresponsable. Dans la pratique, elle est considérée comme un outil de mesure de la gestion environnementale. Les critères pour être éligible font office de règles, lesquelles seront les outils d’analyse en question. Après évaluation, l’entreprise doit prendre des mesures radicales pour mériter ce certificat ISO. C’est un autre avantage de l’audit environnemental.

Un audit interne ou un audit externe ?

Chaque entreprise peut faire son audit environnemental en interne, ou demander un audit externe. Parfois, il lui est imposé. Les avantages d’un audit interne sont considérables. Tout commence par une mise aux normes, la règlementation iso 14001, par exemple. Le personnel reçoit une formation. Les projets sont réajustés et les outils d’analyse sont mis en place. Ainsi, les critères de qualité environnementale sont fixés en interne. La mesure de la performance environnementale s’effectue sur cette base. De quoi avancer sur chaque activité et être plus effectifs dans le domaine. Cependant, l’audit interne est chronophage et couteux. Sa fragilité est évidente puisque l’étude des risques peut se porter sur les profits de l’entreprise. Des sanctions peuvent tomber malgré tout.

Un audit externe, par contre, est commandité par l’État ou par une tierce organisation. Des experts effectuent le contrôle suivant les règlementations légales et les outils d’analyse communs. Ils sont compétents et désintéressés. L’impartialité et la neutralité sont garanties. Cela aboutira à une évaluation plus juste et plus efficace. Les améliorations seront plus efficaces. Aussi, vous pouvez rassurer vos partenaires et clients que les études environnementales ont été réalisées de façon objective. 

Les industries manufacturières se développent avec l’informatisation
Location de plateforme logistique : quels avantages ?