Publié le : 30 novembre 20236 mins de lecture

Un des plus grands challenges pour les industriels concerne la chaîne d’approvisionnement en produits et son optimisation. Dans toute industrie, la matière première et le produit fini, ainsi que leur distribution sont le nerf de la guerre et tout retard ou perturbation dans ces processus peuvent valoir d’importants manques à gagner pour l’entreprise. Il est heureusement possible aujourd’hui d’optimiser cette étape cruciale grâce aux PIM ou Product Information Management.

Un parcours en chaîne d’approvisionnement accéléré

Un des grands challenges pour les industriels consiste à optimiser la chaîne d’approvisionnement. Celle-ci commence par l’acquisition, l’acheminement, le stockage et l’utilisation des matières premières jusqu’au produit fini et sa distribution. La chaîne d’approvisionnement comporte donc une multitude de tâches qui se succèdent et se complètent et qui doivent être exécutées de façon aussi fluide que possible. Pour une grande industrie, les quantités et la variété de produits peuvent être très importantes et les informations concernant chaque produit, matière première ou produit fini représentent alors un grand volume d’information.

Si l’entreprise industrielle repose sur des méthodes traditionnelles de gestion de l’information produit comme les tableurs Excel ou, pire encore, les fiches papier, les collaborateurs s’embourbent rapidement dans le flux d’information, les erreurs s’accumulent et le time to market ne peut qu’en être fortement rallongé.

C’est ainsi qu’une solution PIM ou logiciel de gestion de l’information produit permet de raccourcir ce temps en centralisant les informations, en automatisant leur acquisition et en facilitant leur exploitation.

La solution PIM permet aussi de fluidifier la collaboration entre les différents services. Pour qu’un produit soit fabriqué et mis en vente, il doit être traité par différents services : production à proprement parler, logistique, marketing, etc. Grâce à la centralisation des données produit, le PIM permet une exécution plus rapide des tâches au sein de chaque équipe, ce qui, à son tour, réduit le time to market.

Nous vous recommandons : Les industries manufacturières se développent avec l'informatisation

Se conformer plus facilement à la réglementation

L’utilisation du PIM dans l’industrie permet aussi de remplir plus facilement, de s’assurer de la conformité de chaque produit à la réglementation et aux critères de qualité internes à l’entreprise. Les logiciels PIM comme celui que propose goaland.com permettent ainsi de simplifier le processus de vérification de la conformité de chaque produit. Ce processus doit tenir compte de nombreux critères complexes et qui peuvent être modifiés dans le temps. Ils concernent, par exemple la sécurité propre du produit, son impact environnemental ou encore, la protection des données de ses utilisateurs. Pour vérifier la conformité du produit, il faut donc manipuler une grande quantité d’informations comme les diverses normes, les spécificités et documents techniques ou encore, les diverses déclarations et divers marquages et labels.

Le PIM centralise les informations et en donne un accès simplifié et partagé à tous les intervenants concernés. Ces derniers peuvent alors vérifier plus rapidement les données et ainsi valider la production ou la distribution du produit en question, permettant ainsi à l’entreprise de répondre à un des grands challenges dans les industries qu’est la conformité produit.

À lire en complément : Quels sont les bénéfices de l'E-procurement ?

Moins d’erreurs et de dysfonctionnements dans la chaîne d’approvisionnement

Un des challenges dans l’industrie concerne les erreurs qui surviennent au sein de la plateforme logistique. Ces erreurs sont surtout nombreuses lorsque les collaborateurs utilisent des techniques peu développées comme la saisie manuelle des données ou les tableurs Excel.

L’utilisation du PIM dans l’industrie permet d’automatiser la collecte des informations et leur impression. L’outil peut aussi être connecté à un lecteur de codes produits, de codes-barres ou de QR-Code. En automatisant la saisie et la lecture des données, les erreurs sont fortement réduites, voire totalement éliminées, au sein de la chaîne d’approvisionnement.

En outre, un tel logiciel comporte généralement divers paramétrages grâce auxquels le risque d’erreur est encore réduit. C’est le cas, par exemple, de la possibilité de normer les données en fixant les spécificités de chaque champ et d’imposer des règles précises comme le type de caractères admis dans le champ ou encore, le nombre de caractères.

Le PIM peut aussi limiter l’accès à la modification des données pour ne permettre qu’aux collaborateurs habilités de le faire. Cette fonctionnalité, tout en limitant le risque d’erreur, offre une traçabilité des dysfonctionnements et permet de responsabiliser chaque collaborateur. Une fonctionnalité renforcée par l’historique des saisies et des modifications dont le PIM dispose.

Enfin, un PIM peut aussi disposer de workflows ou de processus de vérifications normés et automatisés grâce auxquels les erreurs sont réduites et peuvent être plus facilement rattrapées.

En conclusion, le PIM fluidifie tous les processus liés à la chaîne d’approvisionnement au sein des industries, réduit le time to market et réduit le risque d’erreurs, des challenges propres à l’industrie. Ces effets se répercutent positivement sur la productivité et la rentabilité de l’entreprise.