Comment devient on designer industriel ?

Que ce soit pour concevoir un meuble, redorer une maison ou imaginer le futur téléphone, le designer industriel séduit par ses réalisations pour ensuite vendre.

Dans la peau d’un designer industriel

Ce professionnel de la création assistée par ordinateur (CAO) conçoit les objets familiers : table, téléphone, chaise, boîtes, etc. Le designer industriel est à la fois un artiste et un technicien qui invente l’apparence des objets. Ce travail se base sur une réflexion poussée pour donner une forme parfaite à l’objet. Le designer se charge d’adapter l’aspect suivant sa fonction. Pour cela, les critères comme le réalisme, l’esthétique, l’ergonomie et la praticité sont à respecter.

Sa principale mission consiste à proposer des concepts innovants qui répondent à l’attente des consommateurs. De ce fait, il doit se démarquer des concurrents. Pour se vendre, le designer industriel cultive ses atouts en complétant sa formation et ses expériences.

Au quotidien, il jongle entre la réception des commandes, l’ébauche de l’objet ou la conception sur ordinateur. Au terme de la production, les créations numériques se voient transformées en prototype, avant d’être finalisées puis commercialisées. À chaque projet de design, il enquête sur le profil du consommateur, sur l’état du marché, et sur les conditions d’utilisation de l’objet.

La formation nécessaire pour devenir designer industriel

Dans la formation de designer industriel, plusieurs orientations se présentent. Les cursus en école d’art restent les plus recommandés. Que ce soit pour un diplôme d’ingénieur, un master en design ou encore un BTS en design, la formation demeure indispensable. Les grandes écoles offrent une panoplie d’enseignements. Allant des bases aux options de spécialisation, le programme se répartit en niveaux. La formation débute de la première année à cinq ou six ans de cursus universitaire.

Quelles qualités pour devenir designer industriel ?

Un bon designer industriel s’évalue par son aptitude à innover, son sens artistique et la pertinence de ses créations. Ce métier est conçu pour les personnes passionnées par l’art. La grande majorité du travail d’un designer industriel repose sur la recherche d’idées innovantes. Et surtout, la capacité d’allier le design et la fonctionnalité devient nécessaire. Les cuillères, les stylos, l’automobile, etc., constituent des objets familiers, mais ont nécessité un travail de design sans retirer leur côté pratique.

Soucieux de maîtriser sa profession, cet artiste se met toujours à la pointe de la technologie. Il cherche à rester performant aux yeux de ses clients. Aussi, il doit cultiver son habileté à manipuler les logiciels de CAO et à se réformer aux dernières techniques de design.

Évolution du métier de designer industriel

Durant la formation de designer industriel, chaque élève designer peut se spécialiser dans un domaine particulier où il excelle. De ce fait, le métier suit une évolution constante et se décline en innombrables disciplines. Le design d’immeuble, la conception automobile ou encore le design des objets électroménagers font partie du design. Un bon nombre de débouchés devrait encourager les futurs designers. Les portes des agences de design, des grandes entreprises ou d’autres formes d’organisation sont ouvertes pour les passionnés et adeptes de l’art.

Dans ses premiers projets, le designer novice prend les responsabilités d’un aide-designer. Ses premières années d’expérience en conception d’ébauche et en prévisualisation lui donnent les bases nécessaires pour monter les échelons. Aussi, l’intégration dans une entreprise reconnue dans le domaine peut très rapidement faire briller sa carrière. Une fois plus aiguisé et expérimenté, le designer peut assurer les missions d’un chef de projets, d’un responsable de design ou d’un directeur artistique.

Enfin, le designer industriel peut travailler pour son propre compte. Le design se voit comme une activité entrepreneuriale qui rapporte beaucoup. Étant donné que les clients deviennent de plus en plus exigeants, le designer est tenu de miser sur toutes ses cartes.

L’organisation industrielle selon Joe Bain, le père de l’Industrial Organisation Economics
Du bureau d’études à la production : comment développer un nouveau produit ?