Qu’est-ce qu’une imprimante 3d fdm ?

imprimante 3d fdm

L’impression 3D est une nouvelle méthode pour imprimer des objets physiques. Elle montre l’évolution de la technologie. De nos jours, cette impression est très appréciée pour reproduire des pièces pour les machines industrielles. En effet, cette imprimante spécifique constitue de fines lamelles qui vont se superposer les unes sur les autres pour former un ensemble, un objet en 3D, et non des images ou du texte. Avec ce type d’imprimante, il est possible de créer un bijou, et même des meubles. Il existe plusieurs modèles d’imprimantes 3D. Actuellement, il y a l’impression qui fonctionne selon le procédé FDM. Mais quelles sont les utilisations d’une imprimante FDM ? Comment ça marche ? Et quel est son atout par rapport aux autres types d’imprimantes 3D ?

Imprimante FDM, c’est quoi ?

FDM est le sigle anglais de « Fused Deposition Modeling » ou « modelage par dépôt de filament en fusion ». Il est aussi connu sous l’acronyme FFF (Fused Filament Fabrication). C’est une technique d’impression 3D qui a été inventée par la société Stratasys, en 1988. Le procédé consiste à déposer couche par couche de fines lamelles de thermoplastiques fondues à environ 200 °c, qui, en s’empilant va former l’objet. La technologie est simple à utiliser, et peut même être maniée par un individu alpha. C’est d’ailleurs, la raison pour laquelle, elle est la plus employée au niveau du grand public. Il est possible de manipuler cette machine sans connaissances spécifiques concernant la technique d’impression 3D. Ce type d’impression est une solution idéale pour reproduire des formes physiques. Par exemple, elle peut reproduire un bijou selon le modèle original. Pour s’en procurer, des enseignes spécialisées en imprimante fdm sont visibles sur le marché ou dans une vente en ligne. 

Quel est le fonctionnement de l’impression 3d fdm ?

Après avoir modélisé, sur l’ordinateur, l’objet à imprimer, il faut charger l’imprimante, par un matériau spécifique. Il s’agit ici d’un rouleau de fils de plastique, par exemple, comme les classiques ABS (Acrylonitrile Butadien Styrène) ou PLA, (polylactide) et même le mélange des deux. Mais récemment, de nouveaux matériaux tels que le bronze, le cuivre, les filaments composites à base de fibres de carbone et aussi de bois, ont fait leur apparition dans l’impression en 3D FDM. Ces étapes réalisées, il faudra, ensuite, relier l’ordinateur à la machine. Il est possible d’intégrer le fichier 3D dans l’imprimante, via une clé USB, une carte SD ou via Ethernet. Lorsque tout est bien paramétré, l’imprimante se chargera alors de constituer l’objet à partir de la tête d’impression, couche par couche, en suivant un déplacement selon des coordonnées Y, Y et Z (longueur, largeur et hauteur). La reproduction de l’objet imprimé est étonnante. Concernant l’objet à imprimer, il est également possible de trouver des fichiers directement sur internet sur les divers modèles qui peuvent être imprimés en 3d fdm. Les imprimantes en 3D FDM, sont principalement utilisées pour la fabrication de prototype, la décoration. Il y a aussi la reproduction des pièces de réparation (jouets, électroménager etc). Selon des partages d’expériences recueillies sur internet, pour créer une bague, par exemple, cela prend environ 20 minutes. Certaines personnes créent même des objets manquants ou cassés chez eux. Cette imprimante est une meilleure alternative pour reproduire certains objets de caractère physique.

Pourquoi choisir une imprimante 3D FDM ?

Le principal atout d’une imprimante 3D FDM est avant tout le fait, qu’elle soit simple à utiliser. C’est également une technologie propre. Par ailleurs, les géométries compliquées et les cavités, se révèlent très pratiques avec la technique FDM. Ensuite, elle a un bon rapport qualité/prix. C’est sans doute l’imprimante 3D le plus abordable sur le marché. En outre, il existe un large choix de matières et de couleurs utilisables pour ce type d’imprimante 3D. En effet, la technologie FDM propose une très large variété de couleurs, surtout si la personne choisit de réaliser une impression à partir de polymères thermoplastiques. Actuellement, 98 % des couleurs du logiciel Photoshop, existent en filament. Alors que pour une impression en 3D SLA, par exemple, les couleurs sont plus limitées, et le prix est plus élevé. Par ailleurs, l’utilisation de ce type d’imprimantes nécessite une compétence technique pour bien la manipuler et idem pour les autres types de procédés. Pour conclure, l’imprimante 3d fdm est une meilleure solution pour avoir un objet qui correspond exactement au modèle à imprimer. La qualité de l’impression est époustouflante.

Quelle application pour les procédés laser dans l’industrie ?
Trouver un fabricant de machines industrielles